Ile-de-France : enquête pour «détournement de fonds publics» au conseil régional

02 octobre 2020 à 15h29 - 214 vues

Par RadioTamTam

Les gendarmes ont perquisitionné les locaux de Saint-Ouen mardi pour récupérer des documents et entendre des collaborateurs de la présidente Valérie Pécresse sur les emplois de chargés de mission.

Ce mardi, les enquêteurs de la SR, section de recherches de Paris, étaient dans les locaux du conseil régional d'Ile-de-France à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). « Ils ont perquisitionné le bureau de la présidente et de ses collaborateurs les plus proches comme le directeur général des services », assure une source interne à la collectivité. « C'était un peu la panique dans les locaux, les gendarmes sont restés plusieurs heures », affirme une autre source.

Une perquisition menée dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte pour « détournements de fonds publics », a indiqué le parquet de Paris.

Les enquêteurs s'intéressent de près aux contrats des collaborateurs chargés de mission. Des contrats qui avaient été dénoncés dans le dernier rapport de la Chambre régionale des comptes sur le conseil régional d'Ile-de-France.

C'est d'ailleurs un signalement de la Chambre régionale des comptes au parquet de Paris, suite au rapport, qui est à l'origine du déclenchement de cette enquête et de cette perquisition.

Les magistrats de la CRC estimaient dans ce rapport que le travail de ces chargés de mission étaient pour la plupart politique, rattachés aux vice-présidents, ce qui n'est pas légal. Leur nombre était jugé aussi trop important.

« Il faut mettre fin au plus vite à ces graves irrégularités » pouvait-on lire dans le rapport de la CRC en parlant de ces collaborateurs, souvent jeunes diplômés de grandes écoles, qui assurent un travail très politique auprès des vice-présidents, mais dont le nombre est très contrôlé. La CRC estime qu'au 1er octobre 2018 « la région disposait d'au moins 25 chargés de mission thématiques rattachés au DGS (directeur général des services) et placés auprès des vice-présidents. Le coût correspondant peut être estimé au minimum à 1,3 M€ en 2016 et 2017. »

20% de remise sur chargeurs batteries pour motos

Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, est si précieuse pour notre avenir. Soutenez-nous dès aujourd'hui. Soutenez le journalisme indépendant.

L’équipe de RadioTamTam Propulsé par HelloAsso

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article