PEOPLE : Francis Cabrel révolutionnaire ? Il a été exclu du lycée avant de passer le bac !

19 octobre 2020 à 20h17 - 311 vues

Par Félicité VINCENT

Dans Le Journal du Dimanche, Francis Cabrel révèle la raison pour laquelle il a été exclu du lycée et n'a ainsi pas pu passer son diplôme.

Il est l'un des poètes les plus aimés de la chanson française et pourtant, Francis Cabrel n'a pas son baccalauréat ! C'est ce que révèle le chanteur de 66 ans, qui vient de sortir A l'aube revenant, son quatorzième album, dans les colonnes du Journal du Dimanche. La star y parle d'une de ses nouvelles chansons, Les bougies fondues, qui relate ses années lycée et révèle qu'il a été "exclu en première pour activisme d'extrême gauche" : "Je n'étais pas un leader, plutôt un suiveur animé de mes idéaux humanistes". "Nous étions virulents sans être violents, mais nous avons fini dans une charrette de condamnés. Résultat, je n'ai même pas passé mon bac…", se souvient-il. Pourtant, il ne regrette pas cette période, bien au contraire : "Je suis surtout nostalgique de l'anonymat. A l'époque je n'étais personne et ça m'allait très bien. Aujourd'hui, je considère toujours que mes chansons sont plus importantes que moi". Lycéen engagé dans ses jeunes années, Francis Cabrel plaint la nouvelle génération : "Je trouve l'époque instable, dangereuse et inquiétante. Le chômage de masse, les inégalités et maintenant le Covid…".

Francis Cabrel se "tue le dos chaque année" avec cette autre activité

L'absence de diplôme secondaire n'a pourtant pas empêché Francis Cabrel de faire une belle carrière. Depuis ses débuts dans les années 1970, il a vendu des dizaines de millions de disques et reste l'un des chanteurs les mieux payés tout en figurant parmi les artistes les plus diffusés sur les radios. Et ce n'est pas tout ! Il y a un autre domaine dans lequel Francis excelle : la viticulture. Le chanteur révélait dans Le Parisien début octobre que cette activité, lancée en 1997 et forte de 40.000 bouteilles par an, lui prenait beaucoup de temps : "J’ai acheté ce domaine agricole il y a vingt-cinq ans. Cette bâtisse date d’environ 1850. On a aménagé le studio pour l’album 'Les Beaux Dégâts' en 2004. On l'a appelé le studio éphémère, parce qu’on peut enlever les cloisons, mais il n’en a que le nom. On a finalement enregistré tous les suivants ici". Mais tout ce bonheur a un coût physique, qui revient une fois par an, comme il le racontait : "On a vendangé il y a 15 jours, j’ai eu les reins cassés pendant trois jours. Ça me tue chaque année".

BEL5 100OFFBELVILLA

Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, est si précieuse pour notre avenir. Soutenez-nous dès aujourd'hui. Soutenez le journalisme indépendant.

L’équipe de RadioTamTam Propulsé par HelloAsso

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article