RSS

Jingle de RadioTamTam

Ce que nous défendons, enfin, c'est qu'en 1792 (comme en 2016) les gabonaises et les gabonais qui défendent leurs droits doivent certainement se poser des questions sur ce que la vie leur réservent pour la suite. Et tous doivent apprécier de croiser la route d'un clown pour se détendre un poil. Et tous doivent apprécier quand quelqu'un arrivent à leur arracher un sourire :) Un sourire de Liberté, Liberté chérie. Vive la gentillesse et
les sourires !