AFRIQUE2050 Cameroun : Un who’s who du cercle intérieur de Franck Biya, fils du président Biya

30 mars 2021 à 20h28 - 782 vues

Franck Biya (Facebook/Mouvement Agir Avec Franck Biya)

Par RadioTamTam avec Jeune Afrique

Officiellement, Franck Biya, fils du président camerounais Paul Biya, n’a aucune ambition politique. Aussi discret qu’influent auprès de son père, il s’est donné des efforts pour s’entourer d’amis et de parents d’enfance, dont la plupart ont des antécédents économiques ou financiers.

Franck Biya 

Franck Biya ne s’est jamais présenté aux élections et n’apparaît dans aucune organigramme officielle. Cependant, il se retrouve régulièrement à la une des journaux camerounais, qui ont tendance à le considérer comme un successeur potentiel de son père, Paul Biya, 88 ans, président du Cameroun depuis 1982 et leader du puissant Rassemblement démocratique du Peuple Camerounais (RDPC).

Franck Biya, 49 ans, veille néanmoins à ne révéler aucune de ses intentions. Il est très discret car il évite les médias et n’a jamais accordé d’interview. L’entourage de Biya veille également à démentir toute rumeur sur ses ambitions politiques.

Un mouvement appelé les « Amis de Franck Biya » a commencé au Cameroun et s’est répandu dans toute la diaspora. Quel est son objectif ? Soutenir la candidature présidentielle de 2025 du fils aîné de Paul et Jeanne Irene Biya (décédé en juillet 1992).

Certains y considèrent comme un essai, comme un moyen de jauger l’opinion publique. D’autres y voient un moyen de faire pression sur cet homme d’affaires qui, jusqu’à présent, s’intéresse peu aux affaires publiques.

En Afrique centrale, les successions familiales sont fréquentes. Par exemple, au Gabon voisin, Ali Bongo Ondimba a pris la relève de son père, Omar.

Et en Guinée équatoriale, Teodoro Nguema Obiang Mangue, vice-président du pays et teodoro Obiang Nguema Mbasogo et fils de Constancia Mangue Nsue Okomo, offre son temps.

Bien qu’il soit toujours resté à l’extérieur des projecteurs, Biya n’a pas hésité à utiliser son influence auprès de son père pour promouvoir les membres de la famille de sa mère à des postes gouvernementaux de premier plan.

Robert Nkili, qui a été ministre du Travail et des Transports entre 2002 et 2015, est le frère cadet de sa mère et Louis-Paul Motaze, l’actuel ministre des Finances, est son cousin. Tous deux doivent leurs positions à Franck Biya.

Ce dernier sert également de porte d’entrée au chef de l’Etat. Par exemple, Franck Biya a invité Yannick Noah à la célébration d’anniversaire du président le 13 février. L’ancien champion de tennis, dont le projet immobilier - « La Cité des Cinquantenaires » à Yaoundé - est empêtré dans des formalités administratives bureaucratiques, a pu plaider sa cause entre deux verres de jus d’orange.

L’une des raisons pour lesquelles Biya est resté si longtemps sous le radar est qu’il a quitté le Cameroun dans les années 1990 pour étudier à Los Angeles. Il s’installe ensuite en Afrique du Sud et en France, où il vit jusqu’en mars 2020, où il retourne au Cameroun juste avant le premier confinement de Covid-19.

Dans chacun de ces pays, Biya a pris soin de vivre dans un cercle soudé, entouré d’amis d’enfance et de parents qui sont pour la plupart des technocrates au profil d’économiste ou travaillant dans la finance.

Par exemple, il a rencontré Modeste Mopa Fatoing, le directeur général du service des impôts, par l’intermédiaire d’Alamine Ousmane Mey, un ami commun. En Afrique du Sud, il a côtoyé Acha Leke, membre du Conseil des actionnaires de McKinsey depuis mai 2020.

Aujourd’hui basé à Yaoundé, il est proche de Samuel Mvondo Ayolo, directeur du cabinet civil du chef de l’Etat, et de Paul Elung Che, secrétaire général adjoint de la présidence. Cet anglophone de 52 ans, formé à l’Enam et à Harvard, était à la tête de la Caisse de Stabilisation des Produits Pétroliers et des Hydrocarbures (CSPH).

Après un début orageux, sa relation avec la femme de son père, Chantal, s’est calmée. D’autre part, les relations avec son cousin, Bonaventure Mvondo Assam, ancien député et ex-associé de la Compagnie Forestière Assam (Cofa), sont devenues plus ténue.

Cependant, beaucoup de gens composent le cercle intérieur de Biya. Énumérés ci-dessous sont quelques-uns des plus importants.

Ghislain Samou Nguewo

Âgé de 44 ans, il est l’un des plus proches collaborateurs de Biya. Diplômé en économie de l’Université de Yaoundé II, Ghislain Samou Nguewo a pris la relève du conseil d’administration de Boissons Vins et Spiritueux (BVS) en février 2019. Cette agro-industrie a été lancée par Guillaume Sarra et son épouse Virginie Palu-Sarra, cette dernière Français nièce de l’industriel Pierre Castel.

Basée à Douala, l’entreprise est dirigée par Stéphane Soumahoro, le fils de l’ancien président ivoirien Robert Gueï.

Christian Mataga

Christian Mataga est le fils de Philippe Mataga, ancien ambassadeur et ex-directeur du cabinet civil de Paul Biya. Philippe Mataga a également été ministre du Travail et des Affaires étrangères du président Biya. Les deux hommes sont si proches que Paul Biya a accepté d’être le parrain de Christian.

Biya considère ce diplômé en finance de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne comme son propre frère. Mataga gère la Société Commerciale Industrielle et Forestière (Scifo), spécialisée dans la production, la transformation et la commercialisation d’espèces de bois tropicaux à partir de concessions accordées par le Ministère camerounais des forêts.

Alamine Ousmane Mey

L’actuel ministre des Finances est un ami de longue date de Ghislain Samou Nguewo, qui l’a présenté à Biya. Alamine Ousmane Mey, formé à l’Université RWTH d’Aix-la-Chapelle à Aix-la-Chapelle, en Allemagne, a été directeur général d’Afriland First Bank, la deuxième banque du pays, puis , sur recommandation de Franck Biya, ministre des Finances du président Biya.

Lors du dernier remaniement gouvernemental, Mey est passé de la gestion du portefeuille des finances au portefeuille économique, en échangeant avec Louis-Paul Motaze.

Serge Akounou

L’un des amis d’enfance de Biya, Serge Akounou, l’a suivi aux États-Unis, où le fils du président a poursuivi ses études universitaires. Il a obtenu un MBA en finance de l’UCLA Anderson School of Management en Californie et est retourné au Cameroun pour travailler pour les succursales locales de Standard Chartered Bank et City Bank avant de s’installer à Gauteng, dans la région de Johannesburg en Afrique du Sud.

Cependant, leur amitié serait en train de traverser une période difficile. C’est peut-être parce qu’Akounou est le fils de Gervais Mendo Ze, ancien directeur général de la Radio-Télévision camerounaise (CRTV) et ancien ministre de la Communication, emprisonné depuis le 12 novembre 2014.

Maintenant minimum 20% de remise sur tous les vestes moto, pantalons moto et bottes moto

Faites un don aujourd’hui pour soutenir le journalisme indépendant. RadioTamTam est une station de radio de musique, Country, Française et du monde en ligne et s’appuie sur les dons des communautés du monde entier pour pouvoir maintenir l’excellente de la musique country, Rap, pop et du monde que vous écoutez également. Votre soutien et vos contributions nous permettrons d’atteindre nos objectifs et d’améliorer les conditions de travail. Votre don va financer notre mission. Vous pouvez faire votre don à notre station maintenant. Vous pouvez nous apporter votre soutien aujourd'hui. Pour toute personne souhaitant figurer sur la liste des lève-tôt, veuillez envoyer un e-mail à contact@radiotamtam.info

Et merci d'avoir lu. 

L’équipe de RadioTamTam Propulsé par HelloAsso

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article