AFRIQUE2050 FRANCE : Anne Marie Dworaczek Bendome Journaliste gabonaise est menacée par Sonia Rolland Miss France 2000

06 avril 2021 à 19h19 - 1408 vues

Par Félicité VINCENT

Notre miss France 2000 est mise en cause dans la procédure du volet gabonais de l’Affaire des Biens Mal Acquis (BMA), Sonia Rolland notre Commandante de la série Tropiques Criminels, menace la Journaliste gabonaise, une vraie FANG de l’Estuaire, via ses sbires.

La Journaliste gabonaise, Anne Marie Dworaczek Bendome est propriétaire du site Internet dworaczek-bendome.org. Une certaine Nadia Kamassa Jumaine l’a envoyée un courriel extrêmement agressif, elle se présenté comme collaboratrice de Miss de France 2000, Sonia Rolland. Le courroux de la collaboratrice Sonia Rolland, Miss France 2000, elle découverte sur compte Twitter la publication de la Journaliste gabonaise d’une vidéo d’activistes gabonais qui expliquent en quoi l’appartenant offert par feu Omar Bongo à Sonia Rolland en 2003 est un « Bien Mal Acquis » (BMA). Les activistes ont publiés des photos, une adresse la SCI.

Notre Commandante de la série Tropiques Criminels se dit la bienfaitrice du peuple gabonais, comment ? Aller savoir, les gabonais dorment dans les mapanes sans eau, sans électricité. Nous avons besoin de preuves des actes  posés par la Miss France 2000, pour mériter un tel somptueux cadeau.  

La journaliste gabonaise à juste partagé une vidéo tournée par les vaillants activistes gabonais. Le Partage de cette publication est intolérable selon le sbire de Miss France 2000 qui estime que cette vidéo porte atteinte à la Commandante de la Série Tropiques Criminels, pour elle, « il est interdit de divulguer une adresse postale ». Les investigations des fins limiers de la Maréchaussée financières se poursuivent à pas de tortue, les gros poissons vont tombés, et c’est qu’un début pour mettre un terme au pillage du Gabon, au pillage des finances publiques.

Merci à la Maréchaussée, Merci à la justice française, elle est lente certes ! Mais elle est efficace.

Le sbire de Sonia Rolland, Miss France 2000, elle peut sommer le respect  de ta vie privée, d’obtempéré le retrait de la vidéo. Nous peuple gabonais, demande à Sonia Rolland, de restituer les « Biens Mal Acquis » (BMA) reçu indûment, Vous devez obtempérer, le peuple va se reconstituer partie civile. Ton image de marque à la Mixa risque gros, car le peuple gabonais n’en peut plus !

L’harcèlement  téléphonique et courriel électronique de votre sbire à ma sœur Anne Marie Dworaczek Bendome, et Journaliste gabonaise, nous ne céderons pas à la menace genre « qu’elle verra la suite ». Nous ne cèderons pas à la menace de Tropiques Criminels. Votre sbire peut crier, nous sommes ici en France, pays des droits, de liberté, de justice. Et ta Miss France 2000, elle va pouvoir répondre à la justice de notre pays la France.

Nous attendons que Sonia Rolland, justifie ce qu’elle a fait au peuple gabonais pour mériter un tel somptueux appartement de 800 000 € comme cadeau.

Sonia Rolland.jpg (61 KB)

L'ex-miss France aurait reçu en cadeau par Omar Bongo d'un appartement dans le XVIe arrondissement de Paris estimé à 800 000 euros 

BIEN MAL ACQUIS GABON.jpg (169 KB)

Flights from 15€ 10 € de réduction sur le commandes de plus de 70 €

Faites un don aujourd’hui pour soutenir le journalisme indépendant. RadioTamTam est une station de radio de musique, Country, Française et du monde en ligne et s’appuie sur les dons des communautés du monde entier pour pouvoir maintenir l’excellente de la musique country, Rap, pop et du monde que vous écoutez également. Votre soutien et vos contributions nous permettrons d’atteindre nos objectifs et d’améliorer les conditions de travail. Votre don va financer notre mission. Vous pouvez faire votre don à notre station maintenant. Vous pouvez nous apporter votre soutien aujourd'hui. Pour toute personne souhaitant figurer sur la liste des lève-tôt, veuillez envoyer un e-mail à contact@radiotamtam.info Et merci d'avoir lu.

L’équipe de RadioTamTam Propulsé par HelloAsso

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article