AFRIQUE2050 : La première femme à remporter le prestigieux prix Afrique 2020 pour l'innovation en ingénierie

01 mai 2021 à 16h21 - 932 vues

Par RadioTamTam avec Forbes Africa

L’entrepreneure ivoirienne Charlette N’Guessan est en mission pour résoudre un problème de 400 millions de dollars auquel sont confrontées les institutions financières ghanéenes.

Le Groupe BACE, cofondé par Charlette N’Guessan, a pour mission de résoudre un problème de 400 millions de dollars auquel sont confrontées les institutions financières ghanéeennes pour identifier leurs clients. Leur solution – l’API BACE, un logiciel qui utilise la reconnaissance faciale pour aider les banques à rationaliser leur processus Know Your Customer (KYC).

N’Guessan, qui est également PDG de l’éditeur de logiciels basé au Ghana, est tombée sur l’idée quand elle a déménagé de sa Côte d’Ivoire natale au Ghana pour prendre part au programme de formation des entrepreneurs MEST d’un an. MEST, qui est un programme de formation des entrepreneurs technologiques à l’échelle de l’Afrique, a été fondé au Ghana en 2008 et fournit des fonds ainsi que de la formation professionnelle aux développeurs de logiciels les plus brillants d’Afrique.

« Nous avons commencé à parler aux banques et aux entreprises fintech au Ghana et nous avons remarqué qu’elles dépensaient beaucoup d’argent en termes de KYC et aussi de choses liées à la sécurité. »

« Lorsque j’ai déménagé au Ghana pour la première fois, je ne parlaient pas anglais, alors c’était très difficile de communiquer. Mais nous avions l’écosystème où nous pouvions apprendre l’anglais grâce au MEST. C’est ainsi que j’ai rencontré mon co-fondateur et nous avions un intérêt similaire pour la résolution des principaux défis en Afrique. Nous avons commencé à étudier le marché local et les défis auxquels ils étaient confrontés et nous avons commencé à parler aux banques et aux entreprises fintech au Ghana et nous avons remarqué qu’elles dépensaient beaucoup d’argent en termes de KYC et aussi de choses liées à la sécurité », explique N’Guessan.

Forte d’une solide expérience en informatique et en informatique ainsi qu’en génie logiciel, la jeune femme de 26 ans a d’abord entrepris de créer une application avant de pivoter et de lancer une interface de programme d’application (API) qui pourrait plutôt être intégrée dans n’importe quelle application ou solution bancaire existante.

« En dehors de l’Afrique, beaucoup de gens essaient d’utiliser la reconnaissance faciale et il y avait une certaine confusion quant à la façon dont cela peut fonctionner correctement en Afrique. Mais nous sommes jeunes et nous voulons faire quelque chose de difficile. Nous avons décidé d’utiliser la reconnaissance faciale au lieu de l’empreinte digitale parce que, pour nous, la reconnaissance faciale était beaucoup plus simple parce qu’elle ne nécessite pas beaucoup d’appareils. Si vous allez à votre banque, vous allez chez un agent et elle vérifiera votre identité en regardant votre visage et votre carte d’identité et de savoir que c’est vous. Elle ne vérifiera pas vos empreintes d’abord. Nous voulions donc intégrer ce processus naturel à la numérisation technologique et la reconnaissance faciale était la technologie qui serait en mesure d’y parvenir », explique M. N’Guessan.

L’API BACE a été spécifiquement développée pour les Africains en utilisant rien de plus que la caméra intégrée d’un appareil et utilise des images en direct et de courtes vidéos sur ces appareils. L’entreprise s’est également associe à des documents d’identité certifiés délivrés par le gouvernement qui lui ont permis d’avoir accès à des passeports ghanéens afin d’élargir encore sa portée.

L’innovation de N’Guessan est actuellement utilisée par deux institutions financières au Ghana et a fait d’elle la première femme à remporter le prestigieux Prix afrique 2020 de l’Innovation en ingénierie de la Royal Academy of Engineering.

« De 15 équipes, nous avons été présélectionnés à quatre équipes qui ont lancé au jury et sur la base de nos antécédents, nous avons gagné. Nous avons reçu £25,000 ($34,000) que nous investissons dans le développement du produit encore plus loin. C’est bien parce que le produit est pertinent pour Covid-19 où beaucoup de gens ne se rencontrent plus physiquement.

N’Guessan et le groupe BACE ciblent désormais toutes les entreprises africaines et les différents secteurs où, espère-t-elle, la technologie sera utilisée pour l’onboarding à distance des chauffeurs dans des entreprises comme UBER à l’inscription de simcards par les entreprises de télécommunications.

Réduction de 5% pour la fête des mères

Faites un don aujourd’hui pour soutenir le journalisme indépendant. RadioTamTam est une station de radio de musique, Country, Française et du monde en ligne et s’appuie sur les dons des communautés du monde entier pour pouvoir maintenir l’excellente de la musique country, Rap, pop et du monde que vous écoutez également. Votre soutien et vos contributions nous permettrons d’atteindre nos objectifs et d’améliorer les conditions de travail. Votre don va financer notre mission. Vous pouvez faire votre don à notre station maintenant. Vous pouvez nous apporter votre soutien aujourd'hui. Pour toute personne souhaitant figurer sur la liste des lève-tôt, veuillez envoyer un e-mail à contact@radiotamtam.info

Et merci d'avoir lu. 

L’équipe de RadioTamTam Propulsé par HelloAsso

Become a Patron!

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article