MUSIQUE : Juste pour passer à la radio, Annabel Bennett est pianiste, elle a longtemps dû se faire passer pour homme

20 février 2021 à 15h15 - 692 vues

Par RadioTamTam


Annabel Bennett est une musicienne britannique, pendant près de deux ans elle s'est fait passer pour un homme sur les ondes de la BBC. Arthur Parker est son pseudonyme masculin qui lui a permis d'être diffusée et rencontrer le grand succès, confit-elle n’avait eu que des refus sous sa vraie identité. A l'occasion de la sortie de son album ce jour 20 février2021, elle dénonce aujourd'hui le sexisme dans le monde de la musique.

« Une musique émouvante plaît sûrement davantage quand on s’imagine que c’est un homme qui l’interprète », résume la pianiste anglaise Annabel Bennett dans le journal britannique The Daily Mail qui a rapporté son histoire, lundi 15 février 2021. Annabel Bennett est une artiste de 50, elle est Compositrice et interprète et est originaire dans le Comté des Cornouilles. Elle dénonce tout simplement la discrimination dont elle estime avoir été victime, simplement parce qu’elle est une femme.


« J’ai passé des mois à soumettre mon travail à la BBC sous mon propre nom, sans succès », assure Annabel Bennett au Daily Mail. Elle dit qu'elle est fatiguée d'essuyer des refus, C'est pour ça qu'elle a décidé il y a environ deux ans de proposer à nouveau la même sélection de morceaux parmi les 350 œuvres qu’elle a composées depuis 2012. Elle choisit alors le pseudonyme masculin Arthur Parker en hommage à son père décédé, Tom Arthur Parker.


Grâce à ce changement, les retombés ont été immédiat


Elle pense que c'est grâce à ce changement que les retombés ont été immédiat. Avec plus d’une trentaine de ses pièces originales ont par la suite été diffusées sur les radios locales et nationales, toutes sous le nom d’Arthur Parker. La Radio BBC nie avoir fait un distinguo par rapport à ce changement de nom. « Le porte-parole de la BBC, cité par The Daily Mail déclare que c'est tout à faux. Car nous avons diffusé un certain nombre de ses morceaux sur nos différentes stations locales alors que l'artiste utilisait son nom d’origine et nous rejetons toute insinuation selon laquelle nous aurions fait une sélection musicale basée sur d’autres critères […]. » « Dès que j’ai envoyé ma musique en tant qu’homme, on m’a remarquée », rétorque Annabel Bennett. Elle signale c'est à partir de ce moment que ses compositions ont démarré à être diffusées au Royaume-Uni et aussi à l'étranger. « Nous devrions être jugé(e)s sur notre musique, pas sur notre sexe », ajoute Annabel Bennett. Son premier album, sous le nom d’Arthur Parker, enregistré aux studios Abbey Road, sortira le 20 février.

Le père était instrumentiste et arrangeur, un ami avec David Bowie, Annabel Bennett est une pianiste autodidacte. Elle a fini par faire son « coming-out » sous son nom de femme en tant qu’artiste, grâce notamment à l’animatrice de radio de la BBC Sarah Gosling. « Sarah Gosling a été très juste et d’un grand soutien, déclare la pianiste. Elle souligne que personnellement, elle aurait pu jouer ma musique que je sois un homme ou une femme. Pour dissimuler son vraie identité à la station BBC, Annabel Bennett a trouvé une parade depuis très longtemps de ne pas répondre au téléphone à ses interlocuteurs, de toujours communiquer avec eux par e-mail, et de ne pas laisser de traces sur les réseaux sociaux.

Le monde évolue, mais nous vivons toujours dans une société toujours très patriarcale.


Même si Annabel Bennett n'est pas la première femme artiste à avoir pris un pseudonyme d'homme pour réussir à percer. L’exemple de George Sand (1804-1876), dans la littérature française, est un des plus connus. Pour pouvoir atteindre à leurs buts dans de nombreux domaines, des femmes se sont illustrées en adoptant une identité masculine.
Malinda Blalok née en Caroline du Nord en 1839, elle s'est ainsi fait passer pour un homme aux côtés de son mari pour pouvoir l’accompagner au combat lors de la guerre de Sécession. L’Allemande Kathrine Switzer, fut​, elle, la première femme à courir le marathon de Boston, en 1967 avec un dossard : elle avait alors 20 ans et s’était inscrite en se faisant passer pour un homme, puisqu’à cette époque, les femmes n’avaient pas le droit d’y participer.

En 2015, l’écrivaine américaine Catherine Nichols, après n’avoir reçu que des refus des maisons d’édition pour ses manuscrits, décide de les envoyer sous un nom masculin comme elle l’a raconté sur le site Jezebel. Elle envoie à six éditeurs ses manuscrits en faisant passer pour un certain Georges Leyer. L'actrice reçoit en 24 heures cinq réponses dont trois positives et deux refus. Lorsqu’elle avait contacté des maisons d’édition sous son vrai nom, elle n’avait reçu que deux réponses après une cinquantaine d’envois…

Carnaval 2021 48H Best Deals Vente Flash Saint Valentin 2021

Faites un don aujourd’hui pour soutenir le journalisme indépendant. RadioTamTam est une station de radio de musique, Country, Française et du monde en ligne et s’appuie sur les dons des communautés du monde entier pour pouvoir maintenir l’excellente de la musique country, Rap, pop et du monde que vous écoutez également. Votre soutien et vos contributions nous permettrons d’atteindre nos objectifs et d’améliorer les conditions de travail. Votre don va financer notre mission. Vous pouvez faire votre don à notre station maintenant. Merci à toutes et à tous Vous pouvez nous apporter votre soutien aujourd'hui.

L’équipe de RadioTamTam Propulsé par HelloAsso

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article