Editorial de Félicité VINCENT : Le changement émergent en U à Mékambo du Gabon

03 juin 2021 à 00h42 - 1503 vues

« Transformer la terre », sur laquelle vivent désormais plus de 6 milliards d’individus, c’était déjà une injonction de la Bible aux êtres humains. Néanmoins, les siècles qui se sont passés depuis l’écriture des textes fondateurs ont été plus consacrés par les hommes à une lutte quotidienne pour la survie qu’à la mise en chantier de grands projets de transformateurs. Ces derniers ont surtout pris corps à partir de la révolution industrielle, où l’entreprise, au sens économique, est devenue une œuvre humaine reconnue et exaltée.

Autrement dit, l’innovation sociale est possible mais aucun apprentissage n’évite le voyage. En d’autres termes, c’est un impératif de cohérence qui nous est appelé ici : on ne peut espérer changer le monde sans changer soi-même. Il peut sembler ridicule de prime abord de traduire très bien l'état actuel des pratiques sur le terrain.

Comment on peut convaincre une personne, un groupe de personnes à quitter son nid, même si celui-ci est devenu insalubre ou trop petit, ou s’il a été  en partie détruit par un pachyderme ?

Un pachyderme dépourvu de raison.

Des animaux n’ont pas de spiritualité

Une question est-ce en promettant que la vie saura mettre sur notre chemin, le moment venu, le lieu et les ressources pour se reconstruire quelque chose de mieux adapté et de plus agréable ? La question est déstabilisante, comme le sont la plupart des situations complexes auxquelles nous faisons face aujourd’hui. L’anxiété des populations de Mékambo au Gabon, elle  provoque une complexité qui peut nous immobiliser, au point où tout est bon pour ne pas aller de l’avant car ça serait perçu par l’entourage organisationnel comme une manifestation de perte de contrôle, un dérapage du système, une perte d’efficacité, de rendement, de productivité. C’est donc sur le seuil que nous restons souvent à piétiner, hésitant à le franchir et à affronter la peur, le jugement et cynisme. Pourtant, ceux qui font le voyage ne savent ; au-delà, plus rien n’est pareil.

La vie est comme une suite ininterrompue de U, les abus, l’intimidation et l’harcèlement. La population de Mékambo au Gabon subit les abus  d’un pachyderme hystérique dépourvu de raison.

Tous les produits présentés dans cette histoire sont sélectionnés indépendamment par nos éditeurs. Toutefois, lorsque vous achetez quelque chose par le biais de nos liens de vente au détail, nous pouvons gagner une commission d’affiliation pour financer les charges de la station radio, vous pouvez nous soutenir en faisant vos achats.

FETEDESMERES SWEAT Faites un don aujourd’hui pour soutenir le journalisme indépendant. RadioTamTam est une station de radio de musique, Country, Française et du monde en ligne et s’appuie sur les dons des communautés du monde entier pour pouvoir maintenir l’excellente de la musique country, Rap, pop et du monde que vous écoutez également. Votre soutien et vos contributions nous permettrons d’atteindre nos objectifs et d’améliorer les conditions de travail. Votre don va financer notre mission. Vous pouvez faire votre don à notre station maintenant. Vous pouvez nous apporter votre soutien aujourd'hui. Pour toute personne souhaitant figurer sur la liste des lève-tôt, veuillez envoyer un e-mail à contact@radiotamtam.info Et merci d'avoir lu.

L’équipe de RadioTamTam Propulsé par HelloAsso

Become a Patron!

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article