HERBLAY : Val-d’Oise. Trois collégiens mis en examen, ils auraient harcelé une élève qui a mis fin à ses jours

16 janvier 2021 à 21h24 - 654 vues

La jeune collégienne avait mis fin à ses jours en juin 2019, après avoir subi du harcèlement scolaire (photo d'illustration). | MARC OLLIVIER / OUEST-FRANCE

Par RadioTamTam avec NG

Trois élèves âgés de 13 ans ont été mis en examen le 10 décembre dernier, dans le cadre de l’enquête sur le suicide d’une collégienne de 11 ans, survenu en juin 2019 à Herblay-sur-Seine (Val-d’Oise). Ces trois adolescents sont soupçonnés d’avoir pris part au harcèlement scolaire de la victime qui avait duré plusieurs mois, dans son collège d’Herblay.

Trois collégiens de 13 ans ont été mis en examen le 10 décembre dernier, dans le cadre de l’information judiciaire ouverte après le suicide d’une collégienne de 11 ans, survenu en juin 2019. L’enfant avait subi un harcèlement scolaire de plusieurs mois, auquel les trois suspects auraient pris part, rapporte Le Parisien jeudi 14 janvier. La jeune victime était scolarisée dans un collège d’Herblay-sur-Seine (Val-d’Oise).

Les parents de la collégienne avaient porté plainte contre trois élèves en février 2019, après avoir appris que leur fille était harcelée. La jeune fille avait révélé ce qu’elle subissait au collège. Ce harcèlement s’était aggravé au fil de l’année. Elle avait ensuite changé d’établissement mais aurait à nouveau été la cible d’un camarade. Une « goutte d’eau » qui lui a fait craindre de « revivre la même chose », selon sa mère citée par l’AFP.

Une professeure mise en examen

Son ancienne professeure de français a également été mise en examen, pour « harcèlement sur mineure de 15 ans », en septembre dernier. Elle est sous contrôle judiciaire, a l’interdiction d’exercer et est soumise à une obligation de soins psychologiques.

L’un des collégiens mis en examen a été placé sous contrôle judiciaire avec l’obligation de se rendre en cours. Il aurait minimisé son implication mais aurait confirmé le rôle de la professeure dans le harcèlement de la victime. Les deux autres sont sous liberté surveillée préjudicielle, une mesure éducative. Ils ont fait valoir leur droit au silence

Pour en savoir plus : lire l’article du Parisien.

5€ de réduction dès 69€ d'achats 5€ de réduction dès 69€ d'achats Soldes Hiver 2021 Soldes Hiver 2021

Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, est si précieuse pour notre avenir. Soutenez-nous dès aujourd'hui. Soutenez le journalisme indépendant.

L’équipe de RadioTamTam Propulsé par HelloAsso

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article